Vogt Enterprises

From the Ground Up Logo

Vogt Enterprises

Il y a 30 ans, Lucy et Jack Vogt quittent Prince Albert, en Saskatchewan, et se dirigent vers le Nord à la recherche d’un travail : ils en trouvent un à Dawson.

Chaque année, pendant la courte saison des cultures, les Vogt se rendent tous les samedis à Dawson au marché de producteurs de la ville pour y vendre leurs légumes et leurs plantes ornementales.

Il est difficile d’imaginer que juste de l’autre côté des tas de résidus stériles – au bord de la route du Klondike – se trouve la terre fertile de 10 acres des Vogt, située à Henderson Corner, le long de la rivière Klondike. C’est là que les Vogt ont cultivé la terre, démarré une entreprise et élevé leurs quatre enfants. En 2011, ils sont nommés producteurs agricoles yukonnais de l’année.

Lucy est la chef de l’exploitation – elle s’occupe des jardins et de trois serres, alors que Jack s’occupe du fonctionnement de la ferme. Ils produisent des pommes de terre, des carottes, des betteraves, des navets, des choux, des brocolis, des choux-fleurs, des pois, des laitues, des épinards, des radis, des tomates, des concombres, des courgettes et des plantes ornementales, sans recourir aux herbicides ou aux pesticides.

« Nous avons tous deux grandi dans une ferme. Cultiver des plantes a toujours fait partie de nos vies, alors quand nous avons déménagé au Yukon, il était tout naturel pour nous de cultiver notre propre jardin », nous explique Lucy.

Lorsque les Vogt sont arrivés à Dawson, Jack travaillait dans la construction tandis que Lucy restait à la maison. Une année, elle a récolté plus de légumes qu’elle ne pouvait en consommer, aussi a-t-elle décidé de vendre son surplus de production. Se rendant compte que cela pouvait constituer une source de revenus supplémentaire, elle en a planté encore plus. Le marché de producteurs de Dawson lui a fourni un lieu pour les vendre, et tout a commencé à partir de là.

« C’était quelque chose que je pouvais faire à la maison, et les enfants pouvaient m’aider », explique-t-elle.

Les Vogt se sont adaptés à la culture des végétaux dans un climat nordique. Lucy explique que c’est la courte saison de croissance, les longues journées et les nuits fraîches qui donnent aux légumes un dynamisme et une saveur qui ne se retrouvent qu’au Yukon.

Les Vogt ont remarqué que de nombreux changements sont survenus au cours de leurs 24 années passées à vendre des légumes : notamment l’accroissement du nombre de jours sans gel durant l’été et la sensibilisation des consommateurs à l’importance des aliments produits localement. « Le concept de l’achat de produits locaux a connu une croissance phénoménale au cours des dernières années. Les gens attachent de plus en plus d’importance à la provenance de leur nourriture et veulent l’acheter à la ferme du coin. »

Cultiver la terre, c’est un engagement à temps plein. Pour les Vogt, cependant, produire leurs propres aliments et les rendre accessibles aux autres est un privilège inestimable.